Aujourd’hui, une espèce de vertébrés sur cinq est menacée d’extinction selon les données de l’UICN.  En tant que structure familiale, à taille humaine, notre parc animalier ne pourrait exister sans l’implication et la passion dont fait preuve l’ensemble de notre équipe pour assurer le bien-être de nos protégés et participer à la conservation des espèces menacées. Mais, concrètement, quelles sont nos actions ?

Logo AFDPZ Logo EAZA

Notre engagement pour la conservation des espèces menacées

Aujourd’hui membre permanent de l'Association européenne des zoos et aquariums (EAZA) et de l’AFdPZ (Association française des parcs zoologiques), le Zoo African Safari s’engage de plusieurs manières dans la conservation des espèces menacées :

 

  • Un engagement financier : Notre engagement se traduit d’abord par la contribution financière aux programmes conduits dans la nature à travers le monde. Grâce à des fonds de conservation reversés par les parcs zoologiques, notamment le Zoo African Safari, l’AFdPZ établit chaque année une liste de programmes internationaux qu’elle co-finance. En 2020, ce sont 18 programmes soutenus par l’AFdPZ qui contribuent à la sauvegarde de 18 espèces dont 8 en danger critique d’extinction selon la liste rouge de l’UICN.  Cela concerne des espèces emblématiques comme le tamarin à mains blanches (Colombie), le bonobo ou le gorille de Grauer (Congo), le condor des Andes (Argentine), mais aussi d’autres espèces moins connues comme le tatou géant (du Brésil), ou le tamarau (un buffle des Philippines).

 

  • Sensibiliser et transmettre : A la fois lieu de découverte, d'apprentissage du monde sauvage et de prise de conscience écologique, le Zoo African Safari souhaite faire découvrir et aimer les animaux sauvages, dans le but de sensibiliser le public à la protection de la faune sauvage et de la biodiversité de manière générale, par le biais de panneaux d’informations, d’expositions ainsi que d’animations qui abordent différentes thématiques.

 

  • La recherche scientifique : Notre compréhension du monde animal passe par des études sur le comportement, l'alimentation, ou encore la reproduction des espèces. Nous avons besoin de recueillir des données scientifiques pour mieux protéger les animaux. C’est pourquoi chaque année, nous accueillons des étudiants en formation vétérinaire, en éthologie (étude du comportement des animaux) et en biologie. Leurs projets d’étude nous permettent de participer à des projets de recherche et d’enrichir nos connaissances, à travers des études impossibles à réaliser dans la nature.

 

  • La réintroduction d’espèces menacées : En tant que membre de l’association européenne EAZA qui gère plus de 200 programmes d’élevage d’espèces menacées en Europe  (ou EEP), la vocation des parcs zoologiques membres est de conserver en captivité des individus susceptibles d’être réintroduits dans leur milieu d’origine.

C’est donc par ce biais que nous participons activement à la réintroduction d’espèces en milieu naturel. Un travail de longue haleine, qui s’avère fondamental lorsque l’on connaît les nombreuses menaces qui pèsent aujourd’hui sur la biodiversité.

A ce titre, notre implication a déjà fait ses preuves et nous avons participé à la réintroduction d’Oryx Algazelles, espèce éteinte dans son milieu d’origine, en envoyant une femelle née dans notre zoo dans les Emirats arabes unis. Ce transfert a été réalisé dans le cadre du plan d’élevage européen des Oryx Algazelles.

Oryw Algazelle Plaisance du Touch Toulouse

 

 

  • Œuvrer pour développer la biodiversité locale : Enfin, en tant que premier zoo lauréat de la Stratégie Nationale Biodiversité et récompensé à ce titre lors de la Cop21, le Zoo African Safari développe des solutions sur son parc pour favoriser la biodiversité locale. Des nichoirs pour l’avifaune locale ainsi que des gîtes à chauve-souris ont été installés dans le parc par exemple. Cette faune locale nous aide, de plus, à contrôler le nombre d’insectes présents sur le parc sans utiliser d’insecticides nocifs pour l’environnement.

 

L’association Zoo de Plaisance du Touch Biodiversité

Le parc zoologique va encore plus loin, en s’engageant dans la conservation in-situ, c’est-à-dire la conservation de la biodiversité dans son milieu d’origine. Par le biais de l’association Zoo de Plaisance du Touch Biodiversité, qui œuvre à la protection des animaux dans leur milieu d’origine, le Zoo African Safari soutient des associations : Helpsimus, qui protège le grand Hapalémur de Madagascar, et le Conservatoire des Espaces Naturels de Midi-Pyrénées (CEN), qui participe à des projets de sauvegarde de la faune régionale concernant notamment le Desman des Pyrénées et les chauves-souris.

 

Logo Association Zoo de Plaisance du Touch Biodiversité